Passion Chanvre - l'option écologique qu'on devrait observer de plus près

Je crois l’avoir déjà dit dans un autre article, mais j’ai vraiment une passion pour le chanvre ! Bon, admettons que le chanvre pour toi est une notion floue de part sa connotation semi-tabou qui l’a accompagné tout au long de notre adolescence, voici les grandes lignes descriptives du chanvre.

Le chanvre, tout comme le cannabis, appartient à la famille des Canabaceae. Les deux se ressemblent beaucoup et sentent semblablement la même chose, mais alors que le Cannabis (marijuanna, weed, Marie-Jeanne, name it) contient du THC - substance psychotrope-, le chanvre n’en contient pas (ou que très peu). De cette nuance en découle leur vocation; une pour consommation récréative, l’autre pour TOUTES LES AUTRES AFFAIRES UTILES DANS LA VIE (haha).

Bon ceci étant dit, je n’ai donc pas une passion pour la marijuanna, mais bien pour le chanvre (héhé). Laisse moi t’expliquer pourquoi. En fait, je crois personnellement que le chanvre comme textile est une solution vraiment avantageuse d’un point de vue écologique et environnemental. En fait, Le chanvre est considéré comme de la mauvaise herbe tellement cette plante pousse rapidement et férocement, sans effort moindre pour l’agriculteur. On en comprend donc que la culture de chanvre est une des seules qui peut facilement être organique et biologique car elle n’a pas besoin de pesticides, d’OGM ou autres additifs-répulsifs pour assurer sa survie. De plus, elle remporte la palme d’or environnementale car elle n’a pas besoin de beaucoup d’eau pour survivre. Ici je veux vraiment que tu comprennes ce que cela implique, alors faisons un comparatif entre le coton (matière première naturelle pour la fabrication de linge) qui nécessite 10 600 litres d’eau par Kilo produit et le chanvre, qui nécessite 5000 lites d’eau par kilo produit. Juste pour en beurrer épais, On peut aussi souligner que pour la même superficie utilisée, le chanvre produits deux à deux fois et demi plus de fibre (donc le rapport d’eau nécessaire est davantage diminué). Finalement, il s’agit d’un végétal à croissance rapide (11 semaines) qui offre alors un rendement très interessant et qui laisse, après cultivation, une terre propice aux autres plantations!

Sérieusement, quelqu’un doute encore ici ?

Donc maintenant, comment est-ce qu’on applique cette information dans notre quotidien ?

En fait, on regarde les étiquettes, tout simplement. On essaie de choisir nos petite cordelettes, nos sacs de style “jute”, ou même nos sacs réutilisables et vêtements en chanvre! Il ne faut que laisser une place à ce marcher de grandir un peu et encourager cette nouvelle voie, et la meilleure façon de le faire, c’est en faisant une place pour cette plante dans notre consommation et de préconiser ce genre de produits dans nos achats.

Marie-Eve Delage

* Toutes les informations dites ci-haut se trouvent dans “L’étude des caractéristiques environnementales du chanvre par l’analyse de son cycle de vie” Direction des politiques économique et internationale - DPEI - INRA de Lille - M.P. Boutin ; C. Flamin ; S. Quinton ; G. Gosse

Marie-Eve Delage