Nos emballages de Noël simples et zéro déchet

C’est Noël.

Je suis une FAN de Noël, de la joie contagieuse, de la belle neige blanche, des décorations qui nous font voyager l’esprit et retourner en enfance, des lumières tamisées et des bougies qui dansent, et surtout, du plaisir de penser aux autres plus qu’à soit même.

Je suis donc aussi une FAN de l’emballage cadeau; une vraie Elfe.

Mais tu vois depuis deux ans, je la vois la quantité phénoménale de papier qui “passe au cash” de mon elfe de Noël intérieur, au détriment de l’environnement. C’est affreux de réaliser que chaque famille adopte cette pratique d’emballage, à raison d’au moins 10 cadeaux par maison, et ce, à travers tout le continent et un peu partout dans le monde. C’est beaucoup d’arbres qui y passent, c’est loin d’être écologique et c’est beaucoup d’argent dépensé dans le vide quand on y pense. Malheureusement, en plus, le papier d’emballage commercial n’est souvent pas recyclable (fini lustré, aluminium, métal, plastifié, ect) donc il va directement dans la poubelle et prend un bon (gros) moment à se décomposer.

Donc voilà quelques méthodes qui pourraient nous permettre d’économiser et surtout, d’aider notre terre à se sortir peu à peu de sa condition écologique pas terrible. Notre terre devrait elle aussi aimer ça, Noël.

  1. Emballer avec du papier recyclé ET recyclable. Recyclé au sens de terme “que je possède déjà et que je réutilise”. Donc en gros, le papier brun (sacs d’épicerie), le papier journal, les cartes du monde, les anciens posters (à l’envers, peinturé) et tout ce qui pourraient entrer dans cette catégorie fonctionne. Ça tombe bien en plus, c’est pas mal Hygge, pur et simple, comme on aime. À défaut de tout cela, ton option B pourrait être le géant rouleau commercial de papier brun que tu pourrais acheter et avoir pour toute ta vie (quand même un peu plus économe et assurément recyclable). Si tu as besoin de boîtes, prends les mêmes que Noël passé (ou pense à ne pas jeter ceux de cette année) ou garde tes boites de biscuits, craquelins et céréales.

  2. Emballer avec du tissu. En fait, je pense même que c’est plus simple et facile d’emballer de cette façon quand on y pense. En plus, on à l’embarras du choix parmi tous les retailles qu’on possède déjà à la maison (linges, retailles de tissu, taie d’oreiller, draps etc..). Sinon, il est aussi possible de faire un double cadeau en enveloppant l’objet principal dans un emballage utile et agréable à son tour. Par exemple, utiliser un sac de coton réutilisable d’épicerie pour emballer un vêtement. Ou encore utiliser des napperons pour emballer un scrapbook de photos. Même qu’on pourrait offrir un cadeau emballé d’une couverte, si on reste dans l’idée. Psst… si tu veux initier le monde au zéro déchet autour de toi, cette technique de double cadeau est assez payante pour qu’ils y trouvent aussi leur compte! Je te conseils la méthode Furoshiki; très cute et simple.

  3. Utiliser du matériel de finition naturel. C’est simple, et qui dit naturel dit décomposable. Ce que j’entends par ici c’est de penser à la corde en jute ou en chanvre plutôt qu’au papier collant. C’est d’opter pour des branches de sapin ou d’eucalyptus plutôt que du Chou ou de la boucle. C’est d’écrire le nom du destinataire sur un sous verre de bois plutôt que sur un collant. Ce sont ces petits détails qui rendront le cadeau vraiment beau et complètement écologique.

  4. Utiliser les pots en verre. Ces contenants sont idéaux pour y mettre tout ce qui se mange ou qui est précieux et joli. Leur avantages est qu’ils sont réutilisables au quotidien et à l’infini. Un beau petit pot Mason orné d’une cordelette en chanvre avec une petite branche de sapin pour offrir un bijou, c’est un bon coup assuré! Sinon, tu peux toujours ajouter ta petite touche de décoration naturel aux Recettes en pots et faire des heureux. Dans tous les cas, ce pot pourra servir pour tes épices, tes marinades ou encore pour tes prochaines courses à l’épicerie en vrac près de chez toi.

  5. Revenir aux sources et penser à nos grands-parents et leur méthodes. Oui, en tant qu’Enracinés, pourquoi ne pas s’inspirer simplement des méthodes traditionnelles et authentiques dans nos emballages (et cadeaux). Pourquoi ne pas revenir au principe des bas de Noël (moi je les mets toujours après haha) ou encore des tuques et mitaines remplis de petites surprises. Faites revenir les journaux au gout du jour quand on emballe ou mieux, donnez et offrez des souvenirs, des photos, des chants, des danses, des jeux, du bonheur. Ça, ça vaut tout le matériel du monde ;)

Entre nous, j’ai plaisir à espérer que nous croyons encore dans la magie de Noël et au plaisir de penser aux cadeaux des autres, de créer un emballage et de le donner; que nous ne sommes pas en train de succomber au côté commercial et mandataire de Noël. Je crois donc aussi qu’un emballage écolo mais authentique, comme évoqué dans ce texte, démontre une attention spéciale et un soin particulier pour les personnes que vous voulez gâter, et ça, ça fait Noel !

Joyeux Noel vert dans un Québec blanc.

Par Marie-Eve Delage

Marie-Eve Delage