Notre cuisine simplement écolo

5 astuces pour une cuisine plus écolo!

Il faut prendre soin de notre planète. Une information bien facile à assimiler…mais trouver les manières ou la motivation pour passer à l’action sans sentir que l’on diminue sa qualité de vie est une autre histoire. Quand il s’agit de la cuisine, toutefois, réduire son empreinte écologique peut être plus simple qu'on le pense. Voici donc 5 astuces faciles, pas trop dispendieux ou déstabilisants pour une cuisine plus green, mais tout aussi efficace!

1.Le tapis de silicone antiadhésif

Ces tapis de cuisson qui se vendent dans une majorité de magasins d’articles culinaires méritent clairement un gain de popularité. Bien que la plupart ne soient pas fait de matière 100% écologique, ils gagnent des points en matière de durabilité…et se nettoient très facilement. Rien n’y colle! Avec cet article tout simple, je souhaite qu’en 2018 le papier parchemin ou d’aluminium dans le fond des tôles ce soit «out».

2. Les feuilles de cire d’abeille réutilisables

Suis-je la seule à avoir vue la vidéo virale de BuzzFeed mettant en vedette le «bees wrap» il y a quelques temps? Avec ces feuilles ecofriendly et facilement nettoyables, je pense qu’on peut officiellement dire au revoir aux fameux sacs Ziploc et au «saran wrap». Ceux qui n’ont jamais voulu adopter les plats Tupperware pour leurs lunchs clamant que leur format n’est pas pratique, vous n’avez plus d’excuses! Disponible en ligne ou dans votre épicerie zéro déchet la plus proche!

3. Les coupes à muffin durables

En vente chez IKEA ou sur le web, les coupes de muffin réutilisables en silicone sont un must à avoir dans sa cuisine! Nul besoin de graisser un moule ou de gaspiller les coupes de papier classiques complètement anti-écolo. Si comme moi vous faites une batch de muffin par semaine, votre achat sera vite rentabilisé!

4. L’épicerie et le stockage en vrac

De plus en plus d’épiceries offrent une section d’aliments en vrac intéressante. Acheter en vrac diminue drastiquement votre empreinte écologique liée au suremballage et au gaspillage alimentaire puisqu’il permet de réguler les quantités achetées selon vos besoins. Se fabriquer ou acheter des petits sacs de coton léger pour emballer les aliments entre l’épicerie et la cuisine est une manière facile de produire zéros déchets. Pssst ces petits sacs sont parfaits pour vos fruits et légumes également! En ce qui concerne le stockage des aliments en vrac, l’indémodable pot Masson est idéal pour organiser le garde-manger avec style.

5. Bannir l’huile de palm

Ok, je ne vous demande pas d’aller lire le détail des ingrédients derrière chaque boîte de biscuits ou de produits «tout fait» de votre garde-manger (mais sentez vous bien à l’aise le faire si le cœur vous en dit!). Le but n’est pas de vous culpabiliser quant aux ravages environnementaux énormes que créer l’industrie. Je ne vais pas non plus joindre une photo d’un orang-outan orphelin affamé qui n’a plus d’habitat. Mais l’huile de palm brute du genre spray en aérosol pour graisser les tôles ou les poêles, c’est NON.

Avec les menaces environnementales qui fusent de partout…pourquoi ne pas repenser un peu le concept de sa cuisine? Si adopter un mode de vie plus écologique vous interpelle moins, gardez en tête que la plupart du temps, écologie rime avec économie! Deux pierres d’un coup. Why not coconut?

Auteur: Catherine Kotiuga

Marie-Eve DelageComment