l’actualité zéro déchet

Reste enraciné dans le mouvement zéro déchet ici.

Ce volet d’actualité comprend des articles pertinents dans les quotidiens, des textes éditoriales enrichissants, des podcasts passionnants et des nouvelles qui nous donne envie de continuer à faire une différence.

 
 
Faire ses pousses au printemps pour conmencer son propre jardin et une des façons d’arriver au zéro déchet.

Faire ses pousses au printemps pour conmencer son propre jardin et une des façons d’arriver au zéro déchet.

Quotidien Le Soleil

Le Zéro déchet a la cote. Longtemps marginalisée, la consommation responsable est aujourd’hui tendance.

“À Québec, un mouvement semble s’élever : celui du Zéro déchet. Plusieurs commerces s’affichant avec ce mode de pensée sont nés et de plus en plus de gens s’intéressent au sujet”

Daphnée Bédard

Le Soleil - 1er Novembre 2018


Quotidien Le Devoir

Montréal Emboite le pas en matière de législation environnementale.

“Dans sa version originale, cette déclaration rédigée par des militants environnementalistes stipule que « seules la reconnaissance de l’état d’urgence climatique et la mise en place de plans de transition d’urgence peuvent contrer un effondrement économique, une crise de santé publique, une pénurie alimentaire mondiale, un anéantissement de la biodiversité, et des crises de sécurité nationales et internationales d’ampleur sans précédent ». « Il est trop tard pour une transition graduelle », peut-on aussi lire dans le document.”

Alexi Riopel

Le devoir - 5 Novembre 2018

Dans la grande région de Montréal, quelque 85 % des milieux humides auraient déjà disparu.

Dans la grande région de Montréal, quelque 85 % des milieux humides auraient déjà disparu.

Plus de 100 000 de mammifères marins sont tués par les débris dans les océans, chaque année.

Plus de 100 000 de mammifères marins sont tués par les débris dans les océans, chaque année.

Quotidien La Presse

c’est au tour des géants de la consommation à faire un effort et l’humoriste léa stréliski nous en fait part.

“Alors là, les amis, vous allez retourner à la table à dessin et vous allez nous trouver de meilleures idées pour organiser vos affaires. Parce que la madame est tannée que son épicerie prenne trop de place et tue la planète sur laquelle elle élève ses enfants. C’est long et ça fait mal, accoucher, j’aimerais ça qu’ils survivent.”

Léa Stréliski, collaboratrice invitée

La presse - 15 septembre 2018